Harcèlement scolaire

Le harcèlement à l'école :

J'avais envie d'écrire cet article, car j'ai vu il y a quelque temps, une émission sur une jeune adolescente qui s'est suicidée à cause de harcèlement à l'école, ce qui m'a attristée pour elle et sa famille, mais ce qui m'a aussi projetée dans mon propre vécu, du moins, dans celui de mes filles, qui ont toutes deux, à des périodes différentes et dans des écoles différentes subit, elles aussi, toutes sortes d'harcèlements. 

Pour ma première, elle se faisait insulter, taper dessus, on lui volait son gouter et j'en passe, et pourtant nous n'étions pas dans une grande ville comme quoi cela peut arriver partout. Elle ne voulait plus aller à l'école, c'était des pleurs tous les matins, et personne ne voyait rien à l'école, ni ne bougeait pour arranger les choses. Tout s’est arrêté, car nous avons déménagé dans un autre département et elle a donc changé d'école et heureusement, dans cette nouvelle école même si après tout cela, elle a eu du mal à s'intégrer, elle n'a plus subi d'harcèlement. 

Pour ma seconde, cela c'est passé il y a à peine deux ans, suite à un nouveau déménagement, elle a donc changé d'école et a subit toute sorte de harcèlement par ses camarades, insultes, moqueries, humiliations, croche-pattes, ou encore ils allaient voir la maitresse pour dire qu'elle avait dit ça ou fait ça alors que ce n'était pas vrai en espérant qu'elle se fasse punir ou dès que ma fille arrivait à trouver quelqu'un pour jouer avec elle, ils allaient embêter cet enfant pour l'empêcher de jouer avec ma fille, etc.etc...

Au début, comme ce n'était que des moqueries ou des insultes, j'avais été en jeter un mot à sa maitresse quand même par précaution, mais je pensais vraiment que les choses allaient passer. Du coup, on disait à notre fille, "ne t'inquiète pas c'est parce que tu es nouvelles, il faut que tu essaies d'aller vers les autres, et tout se passera bien", mais au final on c'est totalement trompé, ça n'a fait qu'empirer pour elle, jour après jour, elle devenait de plus en plus triste, elle ne rigolait plus ou juste avec nous, elle pleurait pour rien à la maison ou se mettait en colère après ses frères et soeurs, et puis, elle s'est mise à faire des terreurs nocturnes. 

Quand la maitresse lui posait des questions, car elle surveillait depuis que j'avais été la voire, ma fille, n'osait pas lui dire, la peur que ce soit pire après, jusqu'au jour où elle c'est fait carrément frappé dessus.  

Le jour qui a suivi cet évènement, je l'ai levé pour aller à l'école et elle s'est mise à pleurer, à trembler, car elle ne voulait plus y aller, elle m'a fait une grosse crise d'angoisse et m'a dit tout ce qu'il s'était passé... je l'ai donc amené au médecin au lieu de l'amener à l'école et là, le médecin l'a questionné pour la faire parler, et ma fille à vider son sac, et lui a dit tout ce qu'elle subissait tous les jours depuis la rentrée....Et je peux vous dire que quand vous entendez tout ça, ça fait mal,  surtout quand votre fille de 8 ans vous dit qu'elle veut mourir, car elle ne veut plus subir tout ça, je vous jure que ça vous fait un sacré électrochoc, à 8 ans un enfant ne devrait pas penser à des choses comme ça....

Le médecin m'a donc conseillé de ne pas la mettre à l'école tant que je n'avais pas eu de rendez-vous avec la directrice, chose que j'ai faite sur le champ. Heureusement pour ma fille tout s’est bien terminé, car la directrice a de suite fait une leçon aux enfants de l'école sur la tolérance, et sur ce que ressentait ma fille à cause d'eux, ensuite elle a aussi mis un mot pour chaque parent. Du coup, tout le monde a mis du sien et ma fille va beaucoup mieux à l'heure d'aujourd'hui et n'est plus embêtée par les autres enfants.....Les maitresses de cette école ont été géniales, mais malheureusement tous les enfants n'ont pas cette chance.

Mais j'avoue qu'on se pose pleins de questions, mais d'où vient cette méchanceté gratuite chez un enfant ? Pourquoi est-il plus facile de faire du mal que du bien?, comment ils peuvent penser à faire souffrir autrui au lieu de jouer comme des enfants? Et surtout, comment se fait-il que de faire souffrir autrui les amuse à ce point ! Je parle d'enfants, mais chez les adolescents, les méchancetés sont à la mode aussi et peuvent aller même très loin, trop loin!...

L'autre jour, devant chez moi, un jeune ado se faisait bousculer par quatre autres ados, devant les yeux d'autres ados qui ne bougeaient pas d'un poil, comme si de rien n'était... Puis j'ai vu ce gamin qui s'est mis à courir et à traverser la route sans regarder où il allait, et les voitures roulent assez vite sur cette route, il aurait pu se faire écraser ! Le gosse l'a fait plusieurs fois, j'ai donc dit à mon mari, "j'ai l'impression qu'il y a un gamin qui se fait emmerder" (excusez moi de l'expression) "et j'ai peur, car il traverse n'importe comment". Mon mari, est donc sorti et est allé voir ce gamin pour discuter avec lui. Les autres sont vite montés dans leur bus qui était arrivé entre temps sans dire un mot... mais je peux vous dire que le gamin, a été soulagé de voir mon mari arrivé, tellement qu'il avait peur c'est d'ailleurs lui qui lui a parlé en premier comme si qu'il sentait qu'il était là pour lui et qu'il était heureux que quelqu'un arrive à son secours....

Mon mari a regardé ceux qui restaient encore à l'arrêt de bus et il leur à dit "mais personne ne bougent ?" et on lui a répondu "mais ce n'est pas notre problème à nous ! "et mon mari a donc rétorqué, "ah bon et si tu étais à sa place tu n'aimerais pas que quelqu'un vienne t'aider ? Et puis, au nombre que vous êtes, vous croyez qu'ils viendront vous ennuyer si vous restez tous ensemble ? Là ils le font, car vous êtes chacun dans votre coin, ils se sentent fort en étant plusieurs contre une seule personne" les gosses ont réfléchi et il lui on dit, "oui c'est vrai si on reste tous ensemble ils n'oseront pas bouger"...

Je n'arrive pas à comprendre, quel plaisir éprouve t'on à faire souffrir autrui ? Qu’est ce que ça leur apporte ? Il est pourtant tellement plus gratifiant d'apporter de l'aide à autrui, d'essayer de faire le bien autour de soi, que l'inverse... 

Avec mon mari on apprend à nos enfants la tolérance, d'essayer de se mettre toujours à la place de l'autre, et surtout de ne pas faire aux autres se qu'ils n'aimeraient pas qu'ont leurs fassent à eux ! que la violence n'arrange rien. Mais quand vous vous retrouvez confronté à ce genre de situation, comment réagir ? vous avez beau être dans la spiritualité et vous dire que chaque situation vous apprend une leçon de vie, vous êtes avant tout parent et quand vos enfants subissent une injustice pareille, la colère est bien présente en vous,  malgré tout, et on se dit, mais pourquoi eux ? alors qu'ils n'embêtent personnes.

Est-ce la société actuelle qui les rend méchant comme ça, ou le fait que les parents ne se préoccupent plus de leur apprendre le bien et le mal, tellement préoccupé par leurs propres soucis... où est-ce le fait que les gosses passent leur temps derrière un écran d'ordinateur, sur les réseaux sociaux ou encore à regarder une télé-réalité qui les rend complètement gaga, ce qui fait qu'ils ne font plus la différence entre la réalité et la fiction, entre le bien et le mal....

Alors, je dirais qu'avant d'embêter votre petit voisin de classe parce qu'il ne s'habille pas comme vous, ou ne pense pas comme vous, ou encore, parce qu'il a un bouton en plein milieu du nez, mettez vous cinq petites minutes à sa place et demandez vous "aimeriez-vous qu'il vous fasse la même chose que ce que vous lui faites subir? "Non, je ne pense pas que vous aimeriez!

Et demandez vous aussi, qu'elle conséquence vos actes peuvent t'elle amener ? car dites vous bien que vous devrez vivre avec ça, tout le restant de votre vie, surtout si cet enfant c'est tué à cause de vous! de votre méchanceté! 

Sans compter qu'il y a toujours un retour de manivelle un jour ou l'autre, soit que vous vous retrouverez à un moment donné dans cette situation, à la place de votre victime, soit que vous vivrez ce genre de situation quand vous serez vous mêmes parents, et là comment réagirez-vous ? Comment pourrez-vous regarder votre enfant subir ce genre d'agression et trouver cela injuste, alors que vous avez été vous même un bourreau, que vous avez pris plaisir à faire subir ce genre de chose à d'autres avant ! Pourrez vous regarder votre enfant en face et lui dire ce que vous avez fait vous-même ? vous croyez que votre enfant le comprendra et l'acceptera?

Et vous, les victimes de ces personnes-là, ne restez pas dans le silence, parlez, dites-le à vos parents, dites-le au directeur de l'école, dites-le à qui vous voulez!,  mais parlez et ne subissez plus !!! Et, surtout, avant de penser à mourir à cause d'eux, dites vous qu'il y a d'autres solutions que ça et pensez d'abord à vous, à vos parents, à vos frères et soeurs, à votre famille,  que vous laisserez derrière vous et qui souffriront de votre absence et de ne pas avoir pu vous aider. 

Dites vous aussi qu'en parlant, et bien vous sauverez d'autres enfants, d'autres adolescents,  qui eux aussi subissent comme vous ou subiront après vous.

Et puis, la vie vaut la peine d'être vécue avec ses joies et ses peines, surtout à vos âges vous avez tellement de choses à découvrir, et toute la vie devant vous pour vous construire un bel avenir. Je trouve que c'est dommage d'en arriver à cet extrême, même si je comprends la souffrance que cela peut amener en ayant vu la descente aux enfers de mes filles pendant cette période, mais à l'heure d'aujourd'hui, elles vont bien toutes les deux, elles se sont relevées de tout ça ! Alors, si elles ont pu le faire, vous le pouvez aussi ! Ne vous laissez plus faire et surtout parler, ne subissez plus dans le silence!

Sandravoyance


Laissez un commentaire


Votre évaluation sur 5 :

Code anti spam :


Catégories

Suivez-moi

Partagez